Menu

Novillada de Riscle

20170808184107YLXb-image(linked_img).JPG

Novillada  piquée

ALBASSERADA :  fort  belle  présentation  mais   absence  de   caste 

Ces  novillos  d’Albasserada   sortaient des  chiquéros  avec  fougue,embestissant   dans   les  burladéros ,  le  public   applaudissait .

Fabrice   Torrito , le mayoral, leur  avait fait    retrouver   l’aspect  de la  race  Albasserada : pelage  noir  brillant , ( à l’exception  du  6e – colorado  dans le ton feuillage   d’automne  )  sur le frontal  portant  bien haut  de longues    cornes  en poignard   et astifinos  . C’était  de  véritables    estampes  et  les   photographes  ont trouvé   là  de  magnifiques  sujets  pour photo  d’art . Fabrice    avait   bien construit  les  carrosseries    mais    le moteur  avait  des  ratés .   Pour les   novilleros    ce  fut  six  silences    dans  l’après-midi .

Juan  David  GARZON (crème  anglaise   et or)- Tercio    de  capote    peu  brillant .Le novillo   fonce sur  le cheval mais  se contente de  faire  sonner les  étriers avant de sortir seul. En piste   il montra   peu  de  combativité, mais  le novillero  semblait  bien  satisfait   de   cet  état. Tout  resta   dans  une  tauromachie   latérale – Plusieurs   pinchazos  , une  demi  épée, un avis  - Silence .  Son deuxième  adversaire chargea  avec  violence la  cavalerie  mais  ne poussa  pas  et  chuta  du  train  avant , se coucha  - une  deuxième épée  efficace – Silence   

Juan   Carlos  BENITEZ  (or  et  pomme  grany) -  Il   réveille   le public avec   une   pose  de  bandérilles   al  violin   en partant  de  l’estribo  et    une   al quiebro côté   planche .Malgré  une bonne  mise   en suerte , le  novillo se  contente  d’appuyer   son frontal sur le  peto,  une  légère  pique   en sortant. A la muleta  les charges sont   courtes   avec  hachazos, Pour le   5e, mano à mano avec  Reyes  dans   un  bon tercio. Ce novillo      piqué   en profondeur  et  en «  pompant »   sur   le  fer, sortit  en chancelant,  il  mourut    sans   l’action  de  l’épée -  Légère   bronca .

Cristobal   josé  REYNES    ( blanc  et or  )   C’était  sa   première    novillada  piquée , il fut  le  novillero  le  plus  entreprenant . Il accueille  le  novillo dans  une  cape   qu’il fleurit   de   quelques  figures  à la mexicaine. Ce  troisième   novillo participa   fort   au  tercio  de pique , même en partant de   loin  comme en concours .A  la  muleta  REYNES   prépare  sa  faena  en   faisant   suivre le toro, muleta  basse , ce qui   le règle  un   peu , puis   il cite  en passes  courtes, muleta   sur  le  museau et il lui   arrache   quelques  passes.  Pinchazo  et demi lame   efficace  - Silence  Ce  sixième novillo  prendra 3 piques  -  Reyes  tire  bien  ses  derechazos, continue    par  un  pecho  et   tente  la gauche  , un essai   de construction   de  faena  . une   entière    aux   aciers –Silence

Pierre  DUPOUY

IMG_1991.JPG
Passe de Garzon
IMG_1989.JPG
Naturelle de Reynès
IMG_1986.JPG
Mise à mort en prenant la rocade
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles