Menu

Visite du ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll

P1250093.JPG

220 millions d'euros sur cinq ans pour des mesures de biosécurité

Vendredi 13 mai en début d’après-midi, la famille Gesta de Castelnau-Barbarens a eu l’honneur de recevoir le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, mais aussi la présidente de Région, Carole Delga, le préfet, Pierre Ory, le président du Conseil Départemental, Philippe Martin, le président de la Chambre d’Agriculture, Henri-Bernard Cartier, et de nombreux représentants du monde politique et agricole du Gers.

Le GAEC dont la spécificité est l’élevage, le gavage, et la transformation de canard a permis au Ministre de se rendre compte et de comprendre comment cette entreprise a réagi face « à ce vide sanitaire aussi important que n’ont jamais connu la France et le Monde ». Ce fut l’occasion pour Daniel et Marie-Noëlle Gesta et leurs fils Yannick et Damien de  converser avec le Ministre en lui expliquant les problèmes rencontrés et à venir sur la mise en place de la biosécurité.

Après les divers échanges avec les représentants du monde agricole, Stéphane Le Foll, a surtout détaillé les diverses mesures d’indemnisation de l’Etat en faveur des entreprises d’amont comme d’aval. Les premières avances d'indemnisation pour les éleveurs, à hauteur de 50% de l'estimation des pertes, seraient distribuées en mai et juin et la possibilité d'une avance supplémentaire au mois d'octobre a été évoquée avec le reliquat versé début 2017. Pour la filière en aval des reports fiscaux et de cotisations sociales pourront être demandés sans attendre les difficultés, en fonction des estimations de pertes.

Enfin, Stéphane Le Foll, a particulièrement insisté sur le plan d'investissement d’une durée de 5 ans avec une enveloppe de 220 millions d'euros pour réussir la mise en place de la biosécurité.

Un plan qui semble convenir au président de la Chambre d’Agriculture, Henri-Bernard Cartier. « C’est un plan sérieux avec un enjeu important et compliqué à la fois pour sa mise en place, mais il est absolument nécessaire pour préserver à long terme l’avenir de la filière ».  

P1250095.JPG
Les personnalités en discussion avec Stéphane Le Foll.
P1250099.JPG
Marie-Noëlle Gesta a expliqué au ministre le problème posé par le double stockage du blé et maïs .
P1250106.JPG
Henri-Bernard Cartier : "la mise en place de la biosécurité aura un enjeu important".
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles