Menu

BASKET-BALL : Championnat de France nationale 2 masculins

P1240559.JPG

Après avoir mené de 24 points, Valence-Condom sauve de justesse sa victoire

Valence-Condom : 82           

USV Ré : 80

LIEU : Condom (Salle omnisports). SPECTATEURS : 500 environ. ARBITRES : Pierre Serra et Johanna Diop QUART TEMPS : 39-24, 18-17, 8-20, 17-19. MI-TEMPS : 57-41.

VALENCE-CONDOM 28 tirs réussis sur 61 tentés dont 7 sur 21 à trois points. 19 sur 25 aux lancers francs. 24 fautes d’équipe. Pas de joueur sorti pour cinq fautes. Les marqueurs : Bondron(6), Maggesi(-), Bataille(17), Nasri(5), Gauthier(9), Trépout(7), Duffau(-), Desbarats(16), Champie(16), Miette(6).

USV RÉ 31 tirs réussis sur 52 tentés dont 6 sur 13 à trois points. 12 sur 23 aux lancers francs. 27 fautes d’équipe. Joueurs sortis pour cinq fautes : Delmas (40e). Les marqueurs : Poiroux(11), Moulart(10), Delmas(6),Molongo(-), Papiyon(27), Albert(2), Olafsson(16), Badiane(2), Beuzelin(6).

Pour garder son maximum de chances de maintien, Valence-Condom était dans l’obligation de remporter la rencontre face à une formation venue dans le Gers avec l’intention de se réhabiliter après ses deux revers consécutifs. D’un côté comme de l’autre, les deux équipes ayant alterné le chaud et le froid, se sont départagées dans la dernière minute de jeu. Pourtant rien ne laissait présager un tel scénario lors de la première mi-temps où les locaux survolèrent les débats de façon outrageante.

Le VCGB sur un nuage

Après les premiers échanges de politesse avec d’entrée deux tirs primés (Gauthier pour le VCGB, Papiyon et Olafsson pour l’USV Ré), les attaques prennent le pas sur les défenses. Et de ce côté-là les locaux ne sont pas les derniers à appuyer sur l’accélérateur avec d’ailleurs une réelle réussite aux tirs. Les visiteurs qui n’arrivent pas à trouver la parade subissent la furia offensive gersoise qui s’exprime aussi bien dans le jeu intérieur que dans le jeu extérieur. L’USV Ré qui encaisse un 8 à 0 puis un 11 à 0 est complètement à la dérive sous les coups de boutoirs de Yohan Desbarats, Florian Champie, et Julien Bataille, (48 à 24 à la 13e). Après le temps mort demandé par Christophe Baufils, c’est une autre équipe rhétaise qui revient sur le parquet avec notamment un Philippe Papiyon complètement survolté sous les paniers locaux où il inscrit 14 points en l’espace de sept minutes de jeu. Valence-Condom qui subi un 11 à 0 perd de sa superbe mais rejoins les vestiaires avec 16 points d’avance.

Grosse frayeur

Un pécule qui fond comme neige au soleil grâce à l’omniprésence de l’infatigable, Philippe Papiyon, et de l’Islandais, Olafur Olafsson mais aussi grâce au jeu décousu des gersois qui perdent trop de ballons, (65 à 63 à la 32e). La réaction d’orgueil portée par le capitaine Alexandre Miette remet le VCGB sur le droit chemin mais c’est sans compter sur Frédéric Beuzelin qui plante deux tirs primés et Maël Poiroux qui lui aussi sur un tir bonifié arrache l’égalisation, (74 à 74 à la 37e). Le coude à coude est lancé où les scores de parité se succèdent, (81 à 80 à la 39e). La salle omnisport est en fusion et ce d’autant plus que l’USV Ré se voit octroyer quatre lancers francs qui doivent tuer le match. Il n’en est rien puisque Olafur Olafsson et Maël Poiroux manquent leurs tirs. Valence-Condom conclu le match sur un lancer franc de Julien Bataille car sur l’ultime remise en jeu pour les visiteurs à une seconde de la fin de la rencontre, le capitaine Alexandre Miette intercepte la passe.

Et Valence-Condom signe son quatrième succès d’affilée qui éclaircit son avenir en nationale 2 alors que l’USV Ré reste figé à la cinquième place après ce troisième échec consécutif.

Déclaration

 Grégory Elorza, entraîneur de Valence-Condom : « Notre première mi-temps a été trop propre, cela ne pouvait pas durer même en ayant 24 points d’avance. Les  Réthais vexés ont su réagir et ils en avaient les moyens. Alors petit à petit la pression nous a rattrapée mais il y a une logique sur notre victoire car globalement  nous avons été toujours devant. Nous signons notre quatrième victoire consécutive, cela ne nous est jamais arrivé cette saison. La coupure de quinze jours nous  fera beaucoup de bien car nous avons besoin de souffler ».  

P1240556.JPG
Les jeunes pousses du VCGB avant le coup d'envoi avec les deux équipes.
P1240559.JPG
Florian Champie et Philippe Papiyon : le match dans le match.
P1240584.JPG
Le public debout applaudi la performance des joueurs locaux.
P1240567.JPG
Florentin Gauthier avec trois tirs primés a débuté la rencontre de la meilleure des façons.
P1240589.JPG
A la réception d'après match, les co-présidents, Badia Delva et Stéphane Ménaspa, ont accueilli la députée Gisèle Biémouret, le maire de Valence, Marie-Thérèse Broca-Lannaud, l'adjointe aux sports de Condom, Frédérique Turro.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles