Menu

BASKET-BALL FINALE DE LA COUPE DU GERS MASCULINS

P1240025.JPG

Pour conserver le trophée Georges Estève, Castéra-Verduzan poussé aux prolongations par une convaincante équipe de Courrensan

Castéra-Verduzan : 97

Courrensan (+7) : 87

LIEU : Valence (Salle Jacques Baurens). SPECTATEURS : 1 100 environ. ARBITRES : M. Nicolas Lasserre et Mme Noélie Gonzalez. QUART TEMPS : 18-20, 23-12, 21-19, 18-29, 17-7. MI-TEMPS : 45-37. TEMPS RÈGLEMENTAIRE : 80-80.

CASTERA-VERDUZAN  33 tirs réussis sur 78 tentés dont 14 sur 38 à trois points. 17 sur 30 aux lancers francs. 29 fautes d’équipe. Joueur sorti pour cinq fautes : Edde (41e). Les marqueurs : Decker(9), Ducor(11), Lafuente(-), Garcia(-), Boutet(8), Tournier(15), Chanrigaud(8), Angéléri(14), Edde(12), Leuly(20).

COURRENSAN 30 tirs réussis sur 57 tentés dont 6 sur 11 à trois points. 14 sur 31 aux lancers francs. 28 fautes d’équipe. Joueurs sortis pour cinq fautes :Duarte(42e), Billières(42e), Tauziède(45e). Les marqueurs : Dubos(-), Bernadet(13), Franceschin(10), Duarte(13), N. Dal Corso(20), Billières(6), Flageul(-), Dailledouze(4), V. Dal Corso(2), Tauziède(12).

On se saurait cru, enfin presque, au Madison Square Garden, temple des New York Knicks, avec des arènes surchauffées par plus d’un millier de spectateurs et une mise en scène des équipes à couper le souffle. Dans des arènes rendues obscures, au son d’une musique bien rythmée les joueurs sortirent les uns après les autres du tunnel pour passer entre les flammes sortant d’un canon, et éclairés ensuite par des dizaines de projecteurs et lasers. Puis coulissant sur un long filin le trophée Georges Estève atterrit au milieu de la salle et des joueurs et fut recueilli par Martine Estève. Moment d’émotion qui clôtura cette mise en scène fastueuse pour laisser place à la finale.

La rencontre démarre sur les chapeaux de roue où chacune des deux formations veut prendre son adversaire à la gorge. Le jeu est rapide et rugueux avec des défenses plutôt musclées. Courrensan ne recule pas mais voit son avance fondre sous les coups de boutoirs de Frédéric Edde et Aurélien Chanrigaud et l’adresse à trois points de Florent Tournier, Cédric Leuly et Jonathan Decker. Malgré les efforts de Laurent Bernadet, Nicolas Dal Corso, et Benoit Tauziède, les Courrensannais partage les points suite à un panier primé de Romain Ducor, (24 à 24 à la 13e). Le BCC doute et Castéra-Verduzan en profite pour aligner un 8 à 0. Paul Duarte par un tir bonifié stoppe l’hémorragie mais Florent Tournier en inscrivant deux paniers à trois points permet aux gars des thermes de virer avec 9 points d’avance à la mi-temps.

Une avance qui laisse à penser que le plus dur est fait pour les Castérois qui ont d’autre part comblé leur retard de 7 points. Courrensan opiniâtre tant en défense qu’en attaque n’arrivant pas à dérégler le jeu de l’ACR fait le dos rond notamment sous l’avalanche des trois tirs primés de Florent Tournier (2) et Luc Angéléri, (58 à 42 à la 26e). Et durant les dix minutes suivantes les deux équipes se rendent coup pour coup où côté du BCC Sylvain Dailledouze et Thomas Franceschin se mettent en évidence alors que du côté castérois Jonathan Decker, et Frédéric Edde sont les plus en vue, (72 à 57 à la 36e). Moment choisi par Courrensan pour lancer son baroud d’honneur lequel va décontenancer Castéra-Verduzan. N’ayant plus rien à perdre le BCC se lance dans de folles attaques où enfin la réussite est au rendez-vous. Quatre tirs primés, quatre infiltrations dans la défense castéroise et deux lancers francs réussis sans trembler par Nicolas Dal Corso permettent à Courrensan d’arracher les prolongations face à un adversaire qui n’avait pas vu le coup venir.

Quant à celles-ci, malgré la sortie de Frédéric Edde pour 5 fautes, Castéra-Verduzan se veut dominateur grâce au métier de Cédric Leuly et l’adresse de Luc Angéléri et Romain Ducor lesquels concluent la rencontre par un 8 à 0. Malgré sa défaite, Courrensan sort la tête haute de cette finale en lui ayant donné du suspens et des sueurs froides aux Castérois.

P1230999.JPG
La défense courrensannaise cerne l'attaque castéroise.
P1240025.JPG
Les Castérois sous les paillettes.
P1240034.JPG
Heureux les Castérois.
P1230980.JPG
Un joli jeu de maillots rappelant les récents vainqueurs du trophée Georges Estève.
P1230985.JPG
Martine Estève décroche le trophée aidée par Jean-Luc Rocchi.
P1230987.JPG
Ils ne sont pas oubliés : Georges, Gilles, Pascal, et Michel.
P1230990.JPG
Début de match perturbé par le lancer de rouleaux de papiers et par les fumigènes.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles