Menu

Une belle journée autour de la solidarité et du développement durable au collège Gabriel Séailles

Capture d’écran 2020-10-16 155643.jpg

Vendredi 16 octobre, veille de vacances, le collège Gabriel Séailles avait organisé une journée solidaire en lien avec le projet de l’équipe pédagogique dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté autour de la solidarité et du développement durable.

A noter que depuis l’an dernier, le collège a reçu le label éco-collège.

Mme Nathalie Di Giusto, principale du collège, nous décrit le contenu de cette journée.

« C’est une journée banalisée ; les élèves n’ont pas cours mais sont encadrés par les enseignants dans différents ateliers.

On leur propose tout d'abord un quizz scientifique sur le réchauffement climatique et ses effets sur la planète.

Les enseignants de lettres ont imaginé l’écriture de cartes solidaires. Les 6èmes et les 5èmes écrivent une carte à des gens dont on a récupéré l’adresse au hasard dans l’annuaire et les 4èmes et 3èmes écrivent une pensée pour les personnes isolées de Château Fleuri qui leur sera remise ensuite.

Le professeur d’arts plastiques a imaginé une sculpture géante fabriquée avec des bouteilles en plastique recyclées.

D’autre part, tous les élèves rencontrent les bénévoles de Grain de Riz, association humanitaire qui intervient à Madagascar.

Ils se sont engagés à courir un certain nombre de tours de piste du plateau sportif qui seront financés par les parrains qu’ils auront trouvés dans leur entourage. D’habitude a lieu à cette période le cross du collège qui donne lieu à une journée de fête. Ce cross ne peut se faire  en raison des contraintes sanitaires mais les élèves courent tout de même, par classe pour éviter tout brassage, dans un but solidaire.

L’argent récolté aidera à la construction d’une maison de santé"

Accompagnés de Mme Di Giusto, nous avons pu découvrir les différents ateliers.

Le quizz scientifique :

M.Joubert, professeur de sciences de la vie et de la terre et auteur du quizz scientifique, est à l’initiative de la venue de Grain de Riz ; se sont greffés autour les divers ateliers initiés par les professeurs en fonction de leur domaine et de leur sensibilité.

" Le quizz solidaire, nous explique M.Joubert, permet aux enfants de répondre à des questions autour des problèmes environnementaux, sociaux et économiques. Il se présente sous forme d’un jeu que les enfants réalisent en équipes, de manière solidaire.

L’objectif est que les enfants s’interrogent sur la façon dont ils peuvent agir au quotidien en espérant qu’ils répercuteront leur réflexion dans leur entourage".

L'association Grain de Riz :

Echanges avec un bénévole qui nous présente son association :

" Notre association existe depuis 2014. Nous intervenons à Madagascar en brousse dans le village d'Androhibe.

Nous avons commencé par la réfection totale d’un groupe scolaire et son agrandissement  puis nous avons créé des puits.

Notre dernier grand projet est la  création d’un centre de santé. En fait, nous répondons à la demande de la population.

Le partenariat avec le collège de Vic-Fezensac nous tient à coeur car il existe depuis la création de l'association et nous sommes ravis que Mme Di Giusto ait souhaité le poursuivre.

La diffusion d'un film aux différentes classes permet de  montrer aux enfants ce à quoi ils ont contribué.

D'ailleurs, chaque fois que nous allons là-bas, nous réalisons un film pour faire un retour aux enfants."

Les cartes solidaires :

Les professeurs de lettres nous expliquent en quoi consiste cet atelier :

" Le principe est de créer une pensée solidaire envers les personnes isolées de Château Fleuri.

Nous sommes partis sur le principe qu’ils réalisent cette action à hauteur de leur capacité, de leurs envies. On leur a proposé de réaliser cela soit sous forme de dessin avec un petit message ; soit sous forme de poésie, d’acrostiche, de calligramme, de lettre ou de carte postale, de nuages de mots.... " 

La sculpture géante :

Mme Maatougui, professeur d'arts plastiques, à l'initiative de cet atelier nous explique en quoi il consiste :

" On a demandé aux élèves de ramener des bouteilles d’eau vides, donc du matériel de récupération qui va être le support d’un travail plastique où on leur demande de créer un végétal qui doit être le plus haut possible, qui doit être solide et doit tenir debout !

Toutes ces sculptures vont donner lieu à une exposition au CDI où elles vont être rassemblées pour créer une sorte de forêt magique dans une mise en scène avec son et lumière.

L’objectif est de montrer que le plastique, un rebut, peut être le support d’une création et susciter le rêve, stimuler l'imaginaire.

Les élèves n’ont droit qu’aux bouteilles, au papier qui les entoure et aux bouchons et n’ont comme « outils » que des ciseaux et des cutters mais ni colle, ni ficelle ; à eux d’imaginer les dispositifs d’accroche.

Au-delà de ces ateliers, les élèves étaient invités à deux autres gestes solidaires : d’une part, apporter des lunettes de vue inutilisées qui seront données à l’association « Lunettes sans frontière » qui en fait bénéficier des malvoyants démunis, d’autre part, apporter des vélos ou pièces détachées qui seront récoltés au bénéfice de l’association « Vélo pour tous » basée à Auch qui remet en état de vieux vélos pour des personnes qui ne peuvent s'en acheter.

Une belle journée qui mérite d’être mise à l’honneur en ces temps difficiles où l’on a tendance à oublier le sens des mots solidarité et bénévolat

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles