Menu

Le harcèlement scolaire un vrai fléau.

Image1.png

Pour la tolérance zéro.

 

Quel que soit l'endroit,  urbain ou rural,  la moyenne constante est de 10 % pour le harcèlement scolaire. On pourrait penser que dans le milieu rural, ce pourcentage soit plus bas, la réalité est tout autre. A l’initiative de Mathieu Blugeon, IA-DASEN (Inspecteur d’Académie) du Gers, le professeur de philosophie Jean-Pierre Bellon (professeur de philosophie, président-fondateur de l'Association pour la prévention des phénomènes de harcèlement entre élèves) était dans le Gers pour une conférence gratuite au lycée Pardailhan, « Harcèlement scolaire, tous concernés ! »,  et le lendemain pour animer deux sessions de formation sur le harcèlement scolaire destinées aux personnels de l’Éducation nationale et des structures d’encadrement extra-scolaires.

Emmanuel Rouit directeur CAF, Thierry St Luc président CAF, Jean-Pierre Bellon, Mathieu Blugeon IA-DASEN.

Lors d’un point presse, les différents protagonistes de la soirée se sont exprimés :

Mathieu Blugeon : 

"La difficulté c'est que lorsque l'on est enseignant et que l'on a une classe à gérer, si l'on doit siffler à chaque débordement, ça peut être vite compliqué mais pourtant c'est un exercice qu'il faut s'imposer immédiatement et les élèves à la fin s'abstiennent d’eux-mêmes. Il ne faut surtout pas lâcher. "                                                                       

" On est dans un contexte qui, pour la première fois, "la loi pour l'école de la confiance ", le harcèlement, et en l'occurrence le fait de consacrer le droit à une scolarité sans harcèlement, va être inscrite formellement."

L'UDAF travaille pour les jeunes avec les jeunes avec en particulier le dispositif  « les promeneurs du net »  (25 promeneurs) qui permet aussi une écoute en dehors des structures autour des jeunes.

Thierry St Luc Président de la CAF du Gers :

"Nous avons aussi fait réaliser l'an dernier une étude par un professeur de la Sorbonne sur la jeunesse du Gers, jeunesse rurale. L'étude a révélé que 45 % des jeunes gersois (échantillon de 740) connaissaient dans leur entourage des situations de harcèlement…On ne s'imaginait pas que dans un territoire rural cette problématique était aussi présente, donc la ruralité n'exclut pas le harcèlement."

 

Jean-Pierre Bellon lutte contre le harcèlement scolaire : « On ne va pas à l’école pour se faire moquer, railler, humilier ». Il explique qu'en matière de harcèlement l'attitude de l'équipe enseignante est décisive, la tolérance zéro est de mise, et que le fait de travailler à la fois avec les familles, les professionnels de l'éducation, les professionnels hors éducation permet d'arriver à une lutte efficace.

Il nous éclaire alors sur la méthode "de la préoccupation partagée " :

"Des méthodes de traitement des situations de harcèlement ont été développées dans les pays scandinaves depuis plus de trente ans.la France est très en retard dans ce domaine, elle s’empare du sujet en 2010 alors que la Suède s’y intéresse dès 1974 (méthode du suédois Anatol Pikas). Le travail effectué depuis permet heureusement de rattraper le retard."

« L’intervenant adopte volontairement une attitude empathique. Il ne blâme pas les intimidateurs, ne punit pas, ne culpabilise pas. Il montre qu’il est préoccupé par la situation de l’élève cible de l’intimidation. Le harcèlement étant par nature un phénomène de groupe, l’objectif de la méthode est de défaire l’effet de groupe en réindividualisant chacun de ses membres. Ceux qui ont participé à l’intimidation sont incités à devenir les acteurs de la résolution du problème qu’ils ont créé. L’intervenant les place en position de réparer ce qu’ils ont fait subir à la cible. L’intervenant est aussi obstiné que bienveillant. Il poursuivra les entretiens jusqu’à ce que les intimidateurs aient trouvé une solution et que la cible se sente mieux. »

Cette méthode permet de résoudre 8 cas sur 10, un très bon taux de réussite.

Lors de la conférence en soirée, devant un bon parterre très captivé, Mr Bellon fera le tour du sujet en expliquant la méthode et en répondant aux nombreuses questions de la salle ( enseignants, parents, …).

- Prix « Non au harcèlement » 2019 – catégorie meilleure vidéo lycée

- Conférence de Jean-Pierre Bellon à la HEP de Lausanne le 15 décembre 2017 : https://www.youtube.com/watch?v=9h-SCoClwCI

 le lien ici : https://www.preoccupationpartagee.org/decouvrir-la-methode/#

site gouvernemental :  https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/

 "Souffre-douleurs... ils se manifestent "

INFRAROUGE  France Télévisions  https://www.youtube.com/watch?v=mxTwRNJ59wg

chiffres-cyberharcelement.jpg
1515176994.jpg
7776497671_700-600-eleves-victimes-de-harcelement.png
B9710128492Z.1_20161102184618_000+GVU7TR3BG.1-0.jpg
les-raisons-du-harcelement-scolaire.jpg
ob_12e939_3351717-ide-harcelement-scolaire-01 (1).jpg
téléchargement.jpg
harcelement-scolaire-3.jpg
carte-monde-harcelement-scolaire-periode-2006-2016_atlasocio (1).png
16030.jpeg
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles