Les frimousses des écoles

Frimousses.PNG

Un projet en partenariat avec l'UNICEF

L'UNICEF et l'école primaire de Montestruc-sur-Gers ont eu le privilège de travailler ensemble sur un même projet commun lors de cinq demi-journées.

En effet, Elodie Cournet, enseignante de 23 élèves de CM1 - CM2, a souhaité, comme, déjà en 2017, avec l'école Lacroutz de Fleurance, l'intervention de l'UNICEF Gers pour mettre en place l’opération « Frimousse des écoles».

Ce projet consiste à réaliser des poupées appelées « Frimousses» dans le but de les faire adopter et ainsi de collecter des fonds qui serviront à financer les programmes menés par Unicef partout dans le monde et pour tous les enfants.

Les cinq séances ont été menées par des jeunes volontaires en service civique en mission à l'UNICEF, à Auch. Leur rôle est de sensibiliser les enfants sur les actions de cette association et, plus particulièrement, lors de cette intervention, sur le droit à l'identité et l'importance de la vaccination.

Les 23 élèves attentifs, leur enseignante et l'UNICEF ont bien travaillé ensemble lors de ces journées, avec un très beau résultat : de belles frimousses à adopter.

L'UNICEF remercie tous les élèves pour leur travail, leur bonne humeur et leur engagement tout au long de nos interventions. Nous sommes certains que ces poupées seront adoptées très vite !

Ces projets sont tout aussi enrichissants que ludiques pour les enfants et les adultes qui les encadrent.

La délégation gersoise pour l’Unicef espère pouvoir le partager avec d'autres écoles du Gers Contact : 05 62 05 97 15 – unicef32@unicef.fr

L'opération "Frimousses des écoles" est un projet pédagogique, en place depuis déjà 2011, créatif et solidaire qui permet aux élèves d'aborder simplement, en classe,  les droits de l'enfant et le travail mené par l’UNICEF : ceci de manière ludique et créative tout en aidant concrètement les enfants du monde.

Les élèves fabriquent des vêtements d’une petite poupée en chiffon fournie par l’UNICEF et la customisent au gré de leur imagination pour faire naître une frimousse symbolisant un enfant du monde. Ils lui choisissent un nom, lui donnant ainsi une identité.
Parallèlement, le projet permet d’initier les enfants au travail qu’effectue l’UNICEF sur le terrain en matière de vaccination et de sensibilisation aux droits fondamentaux de l’enfant.

Comment ça marche ?

Une heure de sensibilisation par un bénévole de l'UNICEF.
Grâce à l’intervention d’un bénévole de l’UNICEF qui se déplace dans la classe, les élèves participent d’abord à une séance d’information sur les droits de l'enfant.
Le droit à l’identité : droit qu’a chaque enfant d’être enregistré à la naissance sur les registres d’état civil afin de bénéficier d’une identité ;
Le droit à la santé, et notamment le droit d’être vacciné contre les maladies infantiles les plus meurtrières ;
Le droit à l’expression : chaque enfant pourra, à travers sa poupée, exprimer une opinion qui lui tient à cœur.

Une 1/2 journée d'atelier de confection de poupées
L’UNICEF fournit le corps de la poupée prêt à être rembourré, le rembourrage et le patron des vêtements, ainsi que des modèles de vêtements faciles à fabriquer.
Les élèves, de leur côté, apportent du matériel de récupération.
Les enfants se lancent ensuite, toujours avec l'aide de bénévoles de l'UNICEF, dans la fabrication des vêtements et dans la customisation de leur Frimousse. 
Puis chaque élève, donne un nom à la Frimousse créée et remplit sa carte d’identité fournie par l’UNICEF : une frimousse est née symbolisant un enfant du monde.

Accueil des Frimousses
Une fois les Frimousses réalisées, elles sont présentées aux parents des élèves qui, s'ils le souhaitent, peuvent faire un don libre pour contribuer au financement des programmes de vaccination de l'UNICEF sur le terrain. Les dons collectés permettent de soutenir les actions de vaccination de l’Unicef sur le terrain, contre la poliomyélite, le tétanos, la diphtérie, la coqueluche, la rougeole, la tuberculose. En 2015, il y a encore 1,5 million d’enfants qui meurent chaque année de maladies évitables faute d’avoir été vaccinés.
A titre d’exemple, 20 € correspondent au prix d’un cycle complet de vaccination, pour sauver un enfant à vie.
Ainsi, l'élève n'a pas fabriqué la poupée uniquement pour lui-même, mais a fait une action de solidarité envers les enfants du monde qui en ont le plus besoin.

Que faut-il prévoir ?

Le comité départemental de l’UNICEF France, le plus proche de chez vous, fournit les outils pédagogiques, les corps en tissu, le rembourrage, les patrons des vêtements, les cartes d’identité, le diplôme de la classe participante et les modèles de courrier dont vous pourriez avoir besoin pour annoncer cette action pédagogique solidaire aux parents.
Les élèves apportent des bouts de tissus de récupération et doivent avoir à leur disposition leurs feutres pour dessiner le visage des Frimousses.

Qui peut participer ?

Du primaire jusqu’au lycée, les élèves de la France entière peuvent participer à cette opération. Depuis le lancement, plus de 80 000 Frimousses ont été créées dans les écoles françaises pour soutenir l’UNICEF France dans ses campagnes de vaccination.

Plus d'informations sur le site de l'UNICEF.

 

UNICEF  Montestruc.jpeg
Les frimousses des écoliers de Montestruc.
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles