Menu

Les agriculteurs haussent le ton, et ce n'est pas fini ...

P1390671.JPG

Auch dès le lundi 12 février sera bloqué 24 h sur 24, durant trois jours

Grosse mobilisation des agriculteurs ce vendredi soir vers 19 heures devant les sous-préfectures de Mirande et Condom pour appuyer leurs revendications concernant les zones défavorisées simples où ont été exclues 74 communes. Celles-ci ne bénéficieront pas des indemnités compensatoires de handicaps naturels (ICHN) accordées aux agriculteurs.

A Mirande sous les regards d’une dizaine de policiers et gendarmes, une quinzaine de tracteurs attelés de leurs remorques essentiellement remplies de pneus, de paille, et autre détritus ont été déversés sur les deux rues qui jouxtent la sous-préfecture. Une cinquantaine d’agriculteurs et de nombreuses autres personnes, dont le maire Pierre Beaudran, ont assisté à cette manifestation qui s’est déroulée sans le moindre heurt et sans dégâts. La sous-préfète, Anne Laybourne, a reçu une délégation d’agriculteurs, dont le président des JA Jérémie De Ré, le secrétaire général des JA, Clément Souque, et le président du service de remplacement agricole du Gers, Stéphane Minguet.

A l’issue de cet entretien avec la sous-préfète qui a pris acte des revendications, les représentants des agriculteurs se sont exprimés. Pour Jérémie De Ré « il faut que les élus viennent à nos côtés lors des manifestations ». Et de dévoiler « qu’à partir du lundi 12 février dès 7 heures et durant trois jours 24 heures sur 24 nous bloquerons les quatre ronds points à l’entrée d’Auch (La Hurée, les Justes, Saint-Cricq, Pavie, NDLR). Restons tous soudés, éleveurs et céréaliers ». De son côté Stéphane Minguet analyse « que cette situation d’échec sur les communes non intégrées en zone défavorisée est due à la politique et j’en appelle aux maires de toutes les communes à être présents avec nous durant nos trois journées non stop du blocage d’Auch ». C’est vers 20 h 30 que se termina la manifestation.

A Condom une quarantaine d’agriculteurs s’étaient donné rendez vous devant les grilles de la sous-préfecture de Condom. Après avoir déchargé une remorque de bottes de paille et  pris soin de l’éparpiller sur le trottoir, les représentants syndicaux des agriculteurs, Christian Cardona (FDSEA), Benjamin Constant (JA 32) ont pu dialoguer avec la sous-préfète de Condom, Isabelle Sendrané. A l’issue de l’entretien les représentants syndicaux confirmèrent que leurs actions allaient se prolonger dès lundi prochain.

P1390643.JPG
Mirande : Arrivée des tracteurs et leurs reorques.
P1390646.JPG
Mirande : Une partie des manifestants.
P1390655.JPG
Mirande : Jérémie De Ré donne les consignes.
P1390657.JPG
Mirande : Le maire Pierre Beaudran et Jérémie De Ré.
P1390662.JPG
Mirande : Déchargement des pneus.
IMG_7979.jpg
Condom : Arrivé du tracteur (Photo Marc Le Saux).
IMG_8000.jpg
Condom : Les entrées de la sous-préfecture bloquées par les bottes de paille (Photo : Marc Le Saux).
IMG_8047.jpg
Condom : Banderole de revendication (Photo Marc Le Saux).
IMG_8061.jpg
La sous-préfète, Isabelle Sendrané, en discussion avec Christian Cardona et Benjamin Constant (Photo Marc Le Saux).
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles