Tauromachie

image004.jpg

L’Homme  et  les  Animaux : veut on tuer les traditions

 Colloque   : « L’Homme  et  les  Animaux : vers un conflit   de  civilisations »

Le dimanche 2 Octobre malgré une pluie battante se rassemblèrent aux    arènes  du  Plumaçon  pour   manifester  contre  les  mesures  qu’on impose  pour   vivre  selon    une règle    qui   permet   de supprimer    le milieu vivant   du Sud .Etaient  là , les  chasseurs  , les éleveurs    gaveurs  , des agriculteurs,  des  aficionados   de   la  course   landaise , de   la corrida , tous   ceux  qui   attachés   à  ces  traditions  du  Sud ouest, profondément    ancrés  sur    leur   territoire   et qui  ne peuvent plus  admettre   qu’on veuille    les  faire   vivre  autrement  dans  l’oubli des  traditions    qu’ont  laissé   leurs  aïeux.  Ils    refusent   de se  soumettre     à ces   mouvements  animalistes  fortement  financés  qui veulent   imposer   des  diktats    qui    servent   leurs  dérives   sectaires . Tout    cela   ne manque  pas  d’inquiéter  certains  politiques   des  philosophes  , des  anthropologues  , des sociologues ,  , des  psychologues  , des  juristes . Aussi  s’est   tenu   le   4  octobre    un colloque  au   Palais   du Luxembourg sur  le thème : «   L’homme  et  les animaux :vers un conflit   de civilisations »  .Le   sénateur   Gérard  Larcher   et   André Viard , président   de l’observatoire    des  Cultures    taurines , les  spécialistes   énumérés    plus  haut ,  ont   présenté    leurs   recherches ,leurs  opinions     dans  des   exposés   devant    un vaste   auditoire     comprenant    les  maires  des  Villes Taurines , les  repésentants   des   clubs taurins.   Vic  Fezensac   était  représenté  par  son  maire  Michel  Espié .

Voici quelques éléments du colloque :

Dans son intervention le président Gérard Larcher a notamment déclaré : 

 

"Vouloir considérer l’animal comme une personne aurait pour conséquence de libérer des animaux des hommes, de fracturer la communauté de destin qui les unit, ou de réduire homme et animal à des identiques, ce qu’ils ne sont pas à mes yeux. 

C’est là sans doute une différence fondamentale avec l’écologie profonde, pour qui « la mort d’un humain ne signifie pas plus que la mort d’un animal »… 

Il est temps de revenir à la raison : il y a bien conflit de civilisation entre les représentations de Lascaux, les cultures du livre et l’écologie profonde. Au fond ce n’est pas de l’animal dont il s’agit, mais bien de la place de l’homme, c’est à dire de savoir si l’homme possède une spécificité différente par rapport à toutes les autres espèces. C’est ma conviction, qui explique mon engagement personnel et mon engagement politique".

Au terme d’une journée d’exposés brillants de la part de philosophes, antropologues, sociologues, juristes, psychiatre, etc… et de témoignages souvent émouvants des représentants de toutes les filières concernées, qui ont permis de mettre en évidence les dérives sectaires du mouvement animaliste, les conclusion exposées par la sénatrice des Landes Dany Michel au nom du sénateur Jean-Louis Carrère, empêché par un problème familial, se sont terminées sur l’annonce de la création d’une commission d’enquête parlementaire sur le mouvement animaliste : 

"Je demanderai donc, avec de nombreux autres sénateurs, qu’une commission d’enquête parlementaire soit mise en place pour étudier la réalité de ce phénomène inquiétant dont les ramifications et le financement s’étendent dans le monde entier. Pays des Droits de l’Homme, la France ne doit pas permettre que ceux-ci soient plus longtemps bafoués ».

En complément du colloque « L’Homme et les animaux, vers un conflit de civilisations ? » les maires des sept principales villes taurines françaises (Arles, Bayonne, Béziers, Dax, Mont de Marsan, Nîmes, Vic Fezensac), se sont réunis au Sénat le lendemain (mercredi 5), et ont ratifié la « Charte pour les libertés et la diversité des cultures », qui a été remise au Président du Sénat. Elle sera envoyée demain.

image003.jpg
Le président André Viard et le sénateur Gérard Larcher
image004.jpg
Les maires des villes taurines (Michel Espié maire de Vic 2ème au premier rang)
Suggestion d'articles
Publicité
Suggestion d'articles