Menu

Bastir à Auch : OCCITANIE !

101_0286.JPG

L'Accueil des Auscitains a été particulièrement enthousiaste

l'enjeu est symbolique

Jeudi 2 juin, "Bastir!" était présent sur le marché d'Auch à la rencontre des citoyens pour les sensibiliser à la consultation mise en place par le conseil régional au sujet du nouveau nom de la région. En effet, suite à la fusion le 1er janvier 2016 des deux régions administratives "Midi-Pyrénées" et "Languedoc-Roussillon", il a été convenu de lui trouver un nouveau nom. 

5 noms ont été sélectionnés, Occitanie, Occitanie-Pays Catalan, Languedoc, Languedoc-Pyrénées et Pyrénées-Méditerranée. 

Selon "Bastir!" c'est une opportunité unique de récupérer pour cette région le nom historique de "Occitanie". D'où le choix prioritaire de "Bastir!" pour les deux propositions "Occitanie" et "Occitanie-Pays Catalan" pour le classement requis par ordre de préférence. 

L'Accueil des Auscitains a été particulièrement enthousiaste à un tel choix et une telle démarche, citoyenne, spontanée et surtout désintéressée : les membres de "Bastir!" ne sont sur le terrain que pour défendre leurs idées, leurs convictions profondes. 

Ici, l'enjeu est symbolique :

Auch était la capitale effective du Comté d'Armagnac, et au delà, la capitale historique et culturelle de la Gascogne. La Gascogne est l'une des 7 provinces de l'Occitanie. Bien évidemment, administrativement parlant, les Auscitains partagent aussi depuis deux siècles une culture républicaine Française avec les autres habitants de l'Hexagone, et au delà, depuis une cinquantaine d'années, on voit se dessiner une ébauche d'identité continentale Européenne (encore à développer...). Bref, Auscitains, Gascons, Occitans, Français, Européens et Citoyens du Monde, telle est notre identité, superposée et stratifiée, mais objective. Il faudrait être de sacrée mauvaise foi pour oser affirmer le contraire. Il n'existe donc pas d'identité "Gersoise" : en fait, il s'agit juste d'une identité Gasconne travestie par le glissement sémantique, puisque au 20ème siècle, "Gascogne" a été remplacé dans le langage courant de l'Armagnac par "Gers". De même, la gentilé "Midi-Pyrénéenne" n'existe que dans les intitulés technocratiques des fonctionnaires Parisiens : en réalité, nous sommes des Occitans, c'est-à-dire simplement des habitants... de l'Occitanie. C'est aussi simple que ça. 

101_0285.JPG

Christophe, Jacques, Jean-Luc,

101_0290.JPG

Rencontre avec ce producteur de charcuteries appétissantes sur plusieurs marchés de la Gascogne

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles