Novillada non piquée de Riscle

20170806200043NEi4-image(linked_img).JPG

RISCLE :   NOVILLADA   NON   PIQUEE

 Oreille  et   oreille  à  Rafi  et  Manuel  Martin

Cétait    une novillada  des Bonnet   ( ganadéria  Le Lartet )  avec     des  erales  solides  avec  des  pattes   d’acier  et  une  folle  envie  de  combattre .On   est toujours en attente  d’un   novillero    avec  un peu    d’originalité, d’imagination   de  figure   créant   l’émotion, on  en reste   à  des prestations , certes   bien  léchées   , mais   répétition    des leçons  d’école taurine  .

RAFI   (   or  et   vieille  tuile  )  Le Nîmois  accueille   son premier  novillo avec  une  série de  cape  ornée  de  chicuelinas   et terminée  par une  rebolera .Il   est  un novillero  banderillero  ( une  espèce  de  plus   en plus rare   )  et par   trois fois   montra  qu’il  possédait   l’art  de  planter  de  poder  à  poder .Ses  muletazos    sont variées   sur  les  deux mains .Un  pinchazo  à l’épée- le  novillo  tombe enfin-  Salut au centre  et  vuelta . Pour le  second  novillo très  puissant  , il fera  avec Manuel  Martin   un numéro  de  cirque  , passe   à  deux  avec les   capotes  . Une  sérieuse   pose  de  bandérilles   débutera    une  faena   où les  enchaînements   seront   sans caractère , le novillero  n’accompagnant   pas assez  sa  muleta .Une    épée   bien  portée sera   récompensée  par le  palco   où présidait   André  CABANNES  avec  comme  assesseurs   Pétriat   et  Angué

Manuel  MARTIN (rose  et  or  ) -  Il  semble   avoir   un bagage    technique   plus complet   que son  compagnon de cartel . Son   novillo    jouant  de  la tête  fut   canalisé par   une  série de  chicuelinas.Il   dessinera   une  série   gauchère  templée   enchaînant  pour   construire   une  lidia  complète  ornée au  final de  manoletinas faisant  vibrer les  ors  de  la jaquetilla  .  Une   entière     d’effet  rapide  , une   oreille .O n  terminait la novillada   par  un toro  lourd ,  et d’un beau  trapio .Manuel  maîtrisa   bien ses   charges   violentes   dont   on  entendait   le claquement  dans les  capes  des  péons .  Manuel  le domine  de la  gauche et  il   terminera   par  une  épée  qui exigera  un  descabello  .Il  entendit   un   avis  mais  fut  invité à  la vuelta   ruedo  .

Pierre   DUPOUY

IMG_1963.JPG
Raphi
IMG_1971.JPG
Manuel Martin
IMG_1976.JPG
Martin salue le palco

Suggestion d'articles
Commentaires
Suggestion d'articles
Menu