Auch : Fête de la Musique au jardin Ortholan

Cri’Art en partenariat avec la Ville d’Auch célébrera la fête de la musique le mercredi 21 juin à partir de 19 heures au jardin Ortholan. L’entrée sera gratuite.

Floston_Paradise.jpg

Trois groupes monteront sur scène : The Roach [new soul hip-hop], Flöston Paradise [balkan fusion], Clara Sanchez [chanson française].

Portés par l’énergie de trois voix féminines, The Roach délivre un groove magnétique dans une déferlante sonique et envoûte son public. Des compositions sur mesure, à la croisée du hip-hop et de la new soul, qui touchent à l’âme et électrisent les corps ! Beats laid-back et textures supersoniques, c’est dans un spectre d’influences afro-américaines que le septet décline plusieurs aspects de la black music, en prouvant que leurs influences ne dessinent pas de frontières, et que leurs racines se nourrissent du cœur et de l’âme. D’un velours r’n’b à un électrique bounce, The Roach compose et arrange dans ce sens, autour des textes de Gaëlle Blanchard, puissante front-woman qui avec éloquence et modestie, par ses bribes de vie et son vaudou groove, assure un show toujours en synergie avec ses comparses et son public. The Roach démange là où ça fait du bien, au carrefour des chemins de la « black music ». Entrez dans la danse. Il suffit de franchir le seuil !

La musique de Flöston Paradise, c'est... de la gnôle... subtile et fruitée mais qui arrache la gueule et fait perdre la tête aux plus prudes. En distillant leurs influences musicales cueillies ou plutôt maraudées aux quatres coins d'un monde dévasté où « le futur c'était mieux avant... cf. les 90's...», les six acolytes flöstoniens (cinq crus et un bouilleur) défendent toutes griffes dehors (GRRRRRR!!!) un esprit résolument rock'n'roll et freaky funky afin de réveiller le grand Mojo universel qui, selon eux, sauvera le monde dans un avenir proche... ou pas..
Clara Sanchez parcourt depuis une dizaine d'années les campagnes du Sud Ouest de la France, l'accordéon sur le dos et le verbe envolé pour un tour de Chanson Française.
La voix de Piaf semble l'inspirer, Piaf qu'elle a découverte au théâtre, mais son répertoire, même si majoritairement en hommage à la Môme, n'omet pas d'autres auteurs comme Aznavour, Brassens, Bourvil ou encore Fréhel... Depuis peu, Clara ose également écrire ses propres chansons. Elle invente des histoires, crée des rôles qu'elle peut interpréter elle-même. Ses textes, ce sont des instantanés, portraits d'inconnus croisés au détour d'une rue. Et puis, on sent quelques accents de révolte contre la société où le miséreux est toujours en quête de revanche face au bourgeois qui l'asservit. 


Suggestion d'articles
Commentaires
Suggestion d'articles
Menu