Louis la Brocante quitte la scène

Victor Lanoux vient de s'éteindre

lanoux.jpg

Le comédien Victor Lanoux est décédé. Il était hospitalisé dans le coma à l'hopital de Royan depuis plusieurs jours à la suite d’un second AVC  Avec beaucoup de courage l'acteur s'était relevé d'un premier AVC en 2007 et avait repris une partie de ses activités.

Victor Robert Nataf est né à Paris d’un père juif tunisien originaire de Sfax, et d'une mère catholique normande  Envoyé dès le début de la Seconde Guerre mondiale par ses parents à l'abri dans la creuse, il y restera jusqu'à l'âge de onze ans sous le nom de Victor Lanoux.

Certificat d'études en poche, il travaille comme ouvrier spécialisé aux usines Simca. Après un engagement de parachutiste de 19 à 22 ans, il entre comme machiniste aux studios de Boulogne, où il a l'idée de devenir comédien en observant Anthony Quinn sur le plateau de Notre-Dame de Paris. Il suit les cours par correspondance proposés par Cinémas du monde et le Conservatoire indépendant du cinéma français.

En 1961, il débute au cabaret avec Pierre Richard. Pendant cinq ans, les deux amis écrivent des sketches qu'ils interprètent dans la plupart des cabarets de la rive gauche, et souvent en première partie des concerts de Georges Brassens. De 1964 à 1969, il joue au Théâtre national populaire (TNP) dans Hamlet, La Résistible Ascension d'Arturo Ui, La Folle de Chaillot, etc.

En 1973, le grand public le découvre au cinéma dans le rôle d'un des fils Dominici dans L'affaire Dominici de Claude Bernard-Aubert, tourné l'année précédente avec Jean Gabin dans le rôle principal. Au cinéma , il se construit un personnage fort, costaud, comparable à l'époque à l'acteur Michel Constantin.

En 1975, il accède à la notoriété grâce au rôle de Ludovic dans Cousin, Cousine de Jean-Charles Tacchella, puis tourne dans de nombreux films, dont plusieurs d'Yves Robert. La meilleure période au cinéma pour Victor Lanoux est à situer entre 1975 à 1985. Il écrit également pour le théâtre : Le Tourniquet en 1973, Le Péril bleu ou Méfiez-vous des autobus en 1974, La Ritournelle en 1989, qui lui vaut une nomination aux Molières et Drame au concert en 1994.

En 1978, il crée « Les Films de la Drouette », société avec laquelle il produit plusieurs de ses films (Un si joli village, Les Chiens, Une sale affaire, Boulevard des assassins) ainsi que le film de Peter Kassovitz Au bout du bout du banc. 

Le 18 octobre 2007, Victor Lanoux est victime d'un malaise sur le tournage de Louis la Brocante, la série dont il est le héros sur France 3. Après une opération le patient se réveille paraplégique. Malgré le peu d'espoir, il reprend le dessus. Un an après son malaise, il reprend les tournages, jouant subtilement de son état pour achever la série Louis la Brocante. En 2010, il tournera encore deux épisodes de Louis la Brocante et affirme avoir récupéré 95 % de ses moyens. 


Suggestion d'articles
Commentaires
Suggestion d'articles
Menu