Tempo Latino Vic

SOIRÉE DE CLÔTURE
LE DIMANCHE 30 JUILLET
DE MENDOZA À CIGALA...

Pour cette soirée, partons de l’Arizona à l’Espagne avec des escales au Mexique, à Cuba, à Puerto Rico, en République Dominicaine et en Colombie… direction Madrid.
Un périple pour ces 2 ‘’Caballeros’’ qui ont rendez-vous sur la scène internationale et sans frontière de Tempo Latino où le public les attend pour une rencontre inédite aux influences solides et authentiques.
Deux ‘’Figuras’’, du talent, un répertoire riche et ouvert pour un final qui laissera trace dans l’histoire de Tempo.
Soyez curieux et gourmands !

ORKESTA MENDOZA
MAMBO ÉLÉCTRIQUE... CUMBIA PERCUTANTE...
Dimanche 30 juillet / 21h

Orkesta Mendoza est à l’origine influencé par des rythmes de cumbia, de mambo, de musique ranchera ou encore de mariachi. C’est pourquoi en 2012, leur album « Mambo mexicano », co-produit par Sergio Mendoza et Joey Burns de Calexico, est à l’image de cette culture latine dont ils ont souhaité faire parler.

Leur volonté ? Echanger et enseigner des cultures de tout horizon, en faisant vivre les mots et les rythmes qu’ils s’appliquent à transmettre grâce à leur musique. C’est en ce sens qu’Orkesta Mendoza évolue : explorer de nouvelles sonorités et les réactualiser.
Pour leur dernier album sorti en 2016 « ¡Vamos A Guarachar! », le groupe est accompagné au chant par le charismatique Salvador Duran, l’occasion pour eux d’intégrer des harmonies plus modernes tel que l’électro ou la pop et d’illustrer leurs ambitions musicales. La « touche » d’Orkesta Mendoza témoigne de l’échange d’une société à une autre, d’une culture à une autre, un réel sujet pour ces explorateurs de la musique latine.
Tempo Latino souhaite ouvrir les Arènes à la fougue et à la musique parfois surprenante, malicieuse jusqu’à impertinente d’Orkesta Mendoza, pour proposer à ses festivaliers une ouverture d’esprit ancrée sur des valeurs profondes. La musique est affaire de métissages et d’influences authentiques.

DIEGO EL CIGALA
DON DIEGO, QUI SURGIT AU FOND DE LA NUIT...
SON NOM, CIGALA, CIGALA, CIGALA EN SALSA !
Dimanche 30 juillet / 23h

Diego Ramón Jiménez Salazar, de son nom de scène, Diego El Cigala est originaire de Madrid et reconnu dans le monde entier en tant que chanteur
de flamenco aguerri, notamment grâce à de majestueuses collaborations avec Paco de Lucia, Andrés Calamaro ou encore Mercedes Sosa et bien
d’autres.
Le voyage et l’exploration de différents virages musicaux à la frontière de plusieurs cultures, ont généré la création de son nouvel album
« Indestructible ». C’est un hommage au monde, une découverte des cultures dont il s’est imprégné, à l’image des lieux dans lesquels il a enregistré : Colombie, Porto Rico, Cuba, La République Dominicaine et enfin les Etats-Unis.
Il revisite et met à l’honneur les plus grands titres de Salsa et notamment de la Fania All Stars tels que « El Ratón », « Periódico de Ayer » ou encore « Conversación en Tiempo de Bolero » qu’il nous proposera sur la grande scène des Arènes.
Clôturer cette 24ème édition du festival Tempo Latino avec Diego El Cigala est un défi que nous lançons à nos festivaliers : celui de se projeter dans un autre univers musical afin d’embrasser les répertoires mythiques du monde de la planète latine et prouver, comme le revendique El Cigala, que la Salsa est « Indestructible »...

 

58f60a66150ba0c2088b45fd.jpg
Orchestre Mendoza
58f60a6a150ba0a6058b4600.jpg
Diego El Cigala

Suggestion d'articles
Commentaires
Suggestion d'articles
Menu